L’analyse sémantique et le domaine plus large du SEO sémantique sont fréquemment mentionnés dans le monde du référencement naturel. Ils constituent aujourd’hui un facteur essentiel pour élaborer des stratégies de visibilité en ligne performantes. Cet article détaillé va explorer divers aspects pour mieux comprendre les enjeux de la recherche sémantique. Nous commencerons par examiner comment le SEO sémantique peut renforcer votre présence sur Google. Ensuite, nous aborderons la définition du SEO sémantique avant de conclure avec des méthodes variées pour produire des contenus optimisés.

Qu’est-ce que l’analyse ou la recherche sémantique ?

Le SEO sémantique est une méthode de référencement naturel axée sur la création de contenus de qualité supérieure pour les lecteurs. Cette approche consiste à élaborer des textes riches, exacts et fournissant des réponses adéquates et exhaustives aux requêtes des utilisateurs en ligne.

Comment la sémantique peut-elle dynamiser votre SEO ?

Le SEO sémantique est une stratégie de référencement naturel orientée vers la création de contenus riches et ciblés pour l’audience, caractérisés par leur détail, précision, et leur capacité à répondre efficacement aux requêtes des utilisateurs en ligne.

Les avantages de cette approche sont multiples :

  1. Amélioration de la compréhension par Google : en développant des contenus axés sur des mots-clés de longue traîne, on augmente le trafic du site grâce à de meilleures positions sur ces expressions. La combinaison de ce trafic peut être significative.

  2. Augmentation des points d’accès à votre site : les expressions de longue traîne aident à positionner vos pages plus facilement sur Google. De plus, ces requêtes attirent généralement un taux de clics plus élevé, car les pages de résultats sont souvent moins saturées de publicités AdWords ou Shopping.

  3. Accroissement du trafic SEO global : se classer sur un grand nombre de mots-clés diversifie les « portes d’entrée » vers vos pages, ce qui renforce en retour votre trafic.

  4. Augmentation de la popularité de votre domaine : un contenu jugé pertinent et intéressant est susceptible d’être partagé sur les réseaux sociaux et relayé sur des blogs. Les liens externes ainsi créés optimisent votre profil de liens.

  5. Réponses précises aux requêtes des utilisateurs : si Google estime que votre page répond précisément à une question, il peut la placer en position zéro, offrant une visibilité optimale.

L'émergence de la recherche vocale

D’ici 2025, on estime que 40% des recherches se feront par la voix. L’avènement des interfaces vocales telles que les smartphones et les enceintes connectées stimule la tendance vers la recherche conversationnelle. Ces nouvelles pratiques de recherche donnent naissance à des requêtes plus détaillées et spécifiques, telles que :

  • comment effectuer l’entretien de base d’un vélo de course ?
  • Quelles sont les meilleures stratégies d’entraînement pour se préparer au Marathon de Paris ?
  • Peut-on utiliser ChatGPT pour apprendre une nouvelle langue, et si oui, comment ?

Comment s’adapter aux requêtes toujours plus détaillées générées par la recherche vocale ? L’accent mis sur la sémantique vous aidera à élaborer des contenus à la fois riches et adaptés aux besoins des utilisateurs. Voici deux démarches essentielles à entreprendre :

Déterminez le mot-clé principal de votre contenu, en privilégiant ceux avec un volume de recherche élevé, et élaborez son réseau lexical associé. 

Pour ce faire, des outils tels que sumrush ou 1.fr peuvent vous être utiles. 

Concentrez-vous également sur le renforcement du maillage interne et la structure de votre site web. Un contenu de qualité ne sera vraiment efficace que s’il est correctement intégré dans votre site, et non isolé sur une page sans liens entrants.

Approfondissez l’environnement sémantique de vos pages, en examinant les liens et les sujets connexes entre elles, tout en optimisant l’architecture de votre site web. L’objectif est de rendre votre site le plus clair et accessible possible pour Google, afin d’optimiser votre visibilité dans les résultats de recherche

Grâce à ses algorithmes avancés tels que YourTextGuru, conçus pour évaluer la qualité des contenus en ligne, Google devient de plus en plus performant. Il s’applique désormais davantage à saisir l’intention derrière chaque recherche de l’utilisateur, dans le but de lui présenter les contenus les plus pertinents.

Google Hummingbird : objectif pertinence !

En septembre 2013, Google a lancé Colibri, un algorithme visant à améliorer la pertinence des résultats de recherche en se basant sur l’intention de l’utilisateur. Contrairement à d’autres mises à jour comme Google Panda ou Penguin, qui ciblaient les sites de faible qualité, Colibri se concentre sur l’offre de contenus utiles et pertinents en lien avec l’intention de recherche de l’utilisateur.

En tant que créateur de contenu, il est essentiel de se demander si la requête travaillée est de nature navigationnelle, informationnelle ou transactionnelle. Analyser la page de résultats sur votre mot-clé vous aidera à comprendre ce que Google privilégie et interprète.

Les pages de résultats de Google s’adaptent pour répondre plus efficacement aux requêtes :

  • Pour une recherche sur une célébrité, Google peut afficher un knowledge graph personnalisé, incluant des informations telles que la date de naissance ou les films auxquels l’acteur a participé. Dans ce cas, quel est l’intérêt de cliquer sur un lien classique ?
  • Pour une requête combinant le nom d’une ville et la météo, un snippet météo s’affiche, montrant les températures actuelles et à venir. Pourquoi alors chercher plus loin ?
  • En recherchant des informations sur une entreprise, un snippet peut fournir suffisamment d’informations pour se passer d’un clic sur un lien naturel.
  • Sur certains types de requêtes spécifiques (météo, heure locale, formules mathématiques…), Google devient un moteur de réponse, n’affichant parfois aucun lien classique. Bien que Danny Sullivan ait mentionné que cela était encore en phase de test, cela illustre clairement l’ambition de Google de devenir un moteur de réponse complet.

Actions recommandées pour être compatible avec Hummingbird

Colibri s’aligne parfaitement avec l’objectif de Google de promouvoir un web de qualité supérieure. La prise de conscience par Google de l’importance du SEO sémantique dès 2013 souligne la nécessité de comprendre cette approche pour créer du contenu de qualité.

Pour optimiser vos contenus aux yeux de l’algorithme, voici quelques recommandations :

  • Intégrez des micro-données dans vos contenus chaque fois que cela est approprié, comme le fil d’Ariane, les avis des utilisateurs, les fiches produits, etc.
  • Au lieu de se limiter à un seul mot-clé, enrichissez le vocabulaire de vos articles en utilisant des synonymes et en abordant des sujets connexes.
  • Mettez l’accent sur les expressions de longue traîne, comprenant plus de deux mots.
  • Utilisez les balises sémantiques d’HTML 5 pour structurer vos sites, telles que <header>, <nav>, <article>, <footer>.
  • Organisez vos contenus avec des balises HTML telles que <h1>, <h2>, <h3>
  • Lorsque cela est pertinent, adaptez votre contenu aux requêtes conversationnelles avec des phrases courtes, des listes à puces, des tableaux HTML…
  • N’oubliez pas la recherche universelle : intégrez des images optimisées (légères et avec un texte alternatif pertinent) à vos contenus, et si possible, ajoutez des vidéos issues de votre chaîne YouTube.

Comprendre les contenus à travers les entités nommées

Avec l’avènement de la recherche vocale, les requêtes sont devenues plus complexes, incluant des phrases complètes et des variations des mots (pluriel, singulier, synonymes, etc.). Google a amélioré son analyse linguistique des requêtes utilisateurs, notamment en développant des techniques d’indexation basées sur les syntagmes, analysant ainsi les mots non plus individuellement mais en considérant les liens entre eux.

Pour approfondir sa compréhension des contenus, Google utilise également les entités nommées.

La manière dont Google exploite les entités nommées

En 2012, Google acquiert la base de données Metaweb, incluant le projet Freebase (https://developers.google.com/freebase/), qui répertorie environ 12 millions d’entités nommées. Cette initiative vise à maintenir son avance technologique sur les autres moteurs de recherche et à renforcer la fidélité des utilisateurs à la marque “Google”. L’objectif est de retenir l’utilisateur le plus longtemps possible sur ses pages de résultats (knowledge graph, position 0, snippet “Destinations populaires”, etc.) afin d’augmenter les chances de clics sur des publicités payantes.

Aujourd’hui, Google a dépassé le stade de simple moteur de recherche basé sur des techniques d’indexation élémentaires. L’entreprise investit massivement pour mieux comprendre et apprendre des millions de requêtes effectuées chaque jour.

Avec RankBrain et le machine learning, l’intelligence artificielle joue un rôle clé !

Il est aujourd’hui reconnu que Google utilise RankBrain, un système intelligent aidant à fournir des résultats pertinents aux utilisateurs.

RankBrain traite quotidiennement 15% de nouvelles requêtes, soit environ 500 millions de recherches inédites chaque jour !

Selon Greg Corrado, chercheur senior chez Google, « RankBrain est un moyen pour Google de mieux interpréter les requêtes ambiguës ou sujettes à plusieurs interprétations. Il emploie l’intelligence artificielle pour deviner avec précision le sujet d’une requête, à la manière d’un humain.

Comment utiliser le SEO sémantique pour votre site internet ?

Pour se positionner sur des mots clés ciblés, il ne suffit plus d’intégrer ces mots clés au sein de vos pages. Il faut aller plus loin en élargissant le champ lexical autour du mot clé principal.

Mettons que vous ayez une boutique en ligne proposant de la décoration et du mobilier extérieur pour la maison : abri de jardin, piscine, spa, barbecue… Il va falloir aider Google à comprendre de quoi parle votre site, le sens des ancres internes positionnées sur vos pages. Pour cela, plutôt que de rester focalisé sur l’expression “abri de jardin”, vous pouvez travailler des mots appartenant au champ lexical : “kiosque de jardin”, “garage”, “serre de jardin”, “carport avec abri”…Les étapes suivantes vous expliquent comment exploiter la sémantique en SEO.

Identifier votre corpus sémantique

Les mots clés demeurent un élément clé en SEO et constituent le fondement de toute stratégie de référencement. Le suivi de l’évolution des positions est essentiel pour évaluer l’efficacité des actions SEO.

Pour identifier des mots clés sémantiquement pertinents, voici quelques astuces :

  1. Rechercher des mots clés populaires auprès des utilisateurs : des outils tels que Adwords, Semrush, Ahrefs, Yooda peuvent fournir des données sur les volumes de recherches mensuelles.
  2. Adopter une approche orientée vers la recherche conversationnelle et déterminer les questions potentielles de votre public cible. Des outils comme ubbersuggest ou AnswerThePublic peuvent enrichir votre liste initiale.
  3. Analyser les mots clés sur lesquels vos concurrents sont positionnés.
  4. S’assurer de disposer de pages adaptées aux différentes expressions sélectionnées, ou envisager la création de nouvelles pages si nécessaire.
  5. Utiliser votre outil de recherche interne pour comprendre les requêtes spécifiques de vos visiteurs.
  6. Cibler des mots clés de longue traîne : se concentrer exclusivement sur des mots clés très concurrentiels pourrait vous faire manquer une audience significative.
  7. Comprendre les intentions de recherche de votre audience : sont-elles commerciales, informationnelles ou transactionnelles ?

Construire une structure sémantique

Selon les enjeux spécifiques de nos clients, nous leur suggérons de repenser la structure de leur site web en adoptant une organisation en silos thématiques.

Quels sont les impacts attendus en SEO ?

Répondre à l’intention de recherche des visiteurs : le thème recherché est exhaustivement couvert dans une section spécifique du site, à travers plusieurs pages offrant différents niveaux de détail. Optimiser pour les robots d’indexation des moteurs de recherche grâce à un maillage interne stratégique : les pages secondaires renforcent la page principale en créant des liens vers elle et inversement, améliorant ainsi son positionnement sur des mots clés plus compétitifs. De plus, l’exploration des contenus secondaires est simplifiée, permettant à Google de se concentrer sur les pages les plus pertinentes pour le SEO et donc essentielles pour votre activité. Exploiter la longue traîne : Les pages détaillées abordant des sujets plus pointus se positionneront sur des mots clés moins recherchés et moins compétitifs, mais plus accessibles en termes de positionnement. Cela multiplie les points d’accès au site et augmente potentiellement le trafic organique.

Un siloage précis pour optimiser l'efficacité SEO

Une simple bonne organisation des pages ne garantit pas un succès SEO optimal. L’élément clé d’un siloage efficace est son étanchéité. Idéalement, les liens doivent être établis entre les pages du même niveau. Les sous-pages devraient renforcer la page principale en lui transférant du ‘jus de lien’.

Cela augmente la cohérence sémantique du silo : les sujets abordés sont mieux interprétés par les moteurs de recherche. Il est important d’appliquer cette stratégie de maillage à tous vos contenus.

De plus, il est conseillé d’incorporer un fil d’Ariane sur vos pages, ce qui présente un double avantage :

  • Renforcer le maillage des liens internes,
  • Aider les utilisateurs venant de Google à mieux naviguer sur votre site.

L’organisation en silo contribue ainsi à contextualiser efficacement vos contenus sur votre site. Maintenant que vous avez une structure robuste, il reste un élément crucial à intégrer : créer des contenus captivants et recherchés par les internautes !

Rédiger des contenus optimisés

La pratique consistant à répéter le même mot clé à plusieurs reprises dans une page est désormais dépassée. Aujourd’hui, il est crucial d’enrichir vos contenus en les rendant rédactionnellement plus élaborés. Partant d’un mot clé principal, l’idée est de développer le sujet en exploitant son champ lexical.

Cela implique la notion de « cooccurrence », c’est-à-dire l’utilisation de termes souvent associés entre eux. Ainsi, des mots clés secondaires peuvent contribuer efficacement à votre positionnement. Par exemple, il sera plus complexe de se positionner sur un terme générique comme “produit bébé” que sur une expression plus spécifique et détaillée telle que “produit biologique pour bébé pas cher”. Cette dernière requête affine la recherche et permet une exploration plus approfondie du champ lexical.